Dr Marc-André Blanchette
Titulaire d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé – Profil

Nom :
Marc-André Blanchette
Organisme d’accueil partenaire :
Institut national d’excellence en santé et en services sociaux
Nom du superviseur à l’organisme d’accueil :
Dr Denis Roy
Lieu (ville, province) :
Montréal (Québec)
Établissement d’enseignement :
McGill
Nom du superviseur à l’établissement d’enseignement :
Dr David Buckeridge
Durée de la bourse de recherche :
2 ans
Titre de la bourse de recherche ou du programme de travail :
Pratiques réflexives pour une meilleure utilisation des opioïdes dans le traitement des lombalgies
Coordonnées :
Website: www.inesss.qc.ca; Marc-André Blanchette

Biographie

Marc-André Blanchette a obtenu son doctorat en chiropratique et sa maîtrise en kinésiologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières. En 2017, il a terminé son doctorat en santé publique, avec spécialisation en épidémiologie, à l’Université de Montréal. Sa thèse avait pour titre : « Première ligne de soins pour les travailleurs atteints de rachialgie occupationnelle : délai de consultation et premier fournisseur de services de santé ». Au cours de sa formation doctorale, il a aussi suivi deux programmes de formation stratégique des IRSC : le programme de formation en invalidité professionnelle à l’Université de Toronto et le programme de formation en recherche transdisciplinaire sur les interventions de santé publique « Promotion, prévention et politiques publiques (4P) » à l’Université McGill. Il a été mis en candidature pour le titre de jeune chercheur de l’année par l’Association chiropratique canadienne en 2016. Son travail est motivé par un désir d’améliorer les connaissances et les pratiques en matière de soins de santé pour les troubles musculosquelettiques.

Programme de travail de la bourse de recherche

La mission de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) est de promouvoir l’excellence clinique et l’utilisation efficace des ressources dans le secteur de la santé et des services sociaux. Pour s’acquitter de cette mission, il doit évaluer le rendement de la prestation de services et, s’il y a lieu, les procédures pour leur mise en œuvre et leur surveillance en conformité avec les pratiques exemplaires recommandées pour la gouvernance clinique. L’institut doit également promouvoir l’adoption de directives de pratique clinique par diverses activités de transfert des connaissances. La publication récente de recommandations pour l’utilisation des opioïdes constitue une opportunité de soutenir et de suivre la mise en œuvre de ces directives. L’écart réel entre les recommandations et les directives de pratique clinique présente un intérêt particulier dans le contexte de la crise canadienne des opioïdes. Mon projet postdoctoral à l’INESSS, sous la supervision du Dr Denis Roy, représente une occasion unique d’intégrer une équipe hautement productive spécialisée dans la gestion et la mise en œuvre du changement. Des bases de données médico‑administratives seront utilisées pour suivre la trajectoire de soins de patients sans douleur cancéreuse. Les écarts par rapport aux recommandations cliniques et leurs effets sur la trajectoire seront mesurés. Pour mener à terme ce projet difficile, je compterai sur l’appui, au niveau universitaire, du Dr David Buckeridge. En tant que titulaire de la chaire des Instituts de recherche en santé du Canada en interventions de cybersanté, il offrira un mentorat unique pour permettre l’élaboration de stratégies innovantes qui font appel à l’informatique moderne pour améliorer les décisions relatives à d’importantes problématiques de santé publique.

Date de modification :