Dre Cynthia Weijs
Titulaire d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé – Profil

Nom :
Cynthia Weijs
Organisme d’accueil partenaire :
Services de santé de l’Alberta
Nom du superviseur à l’organisme d’accueil :
Deborah McNeil, inf. aut., Ph.D.
Lieu (ville, province) :
Calgary (Alberta)
Établissement d’enseignement :
Université de Calgary
Nom du superviseur à l’établissement d’enseignement :
Lindsay McLaren, Ph.D.
Durée de la bourse de recherche :
1 an
Titre de la bourse de recherche ou du programme de travail :
Évaluation communautaire et prévention des caries chez les enfants vivant dans un contexte de violence familiale

Biographie

Avant d’obtenir mon doctorat en médecine des populations, j’ai pratiqué et enseigné en hygiène buccodentaire clinique en Ontario. Ma recherche doctorale (financée par les IRSC), depuis l’Université de Guelph, a consisté à explorer l’usage personnel de Facebook par les professionnels de la santé, y compris les professionnels de la santé publique, et son impact sur leur crédibilité. Dans mon programme postdoctoral actuel à l’Université de Calgary, j’étudie la communication en santé publique relativement à la fluoration des eaux municipales, et les questions connexes de la carie dentaire chez les enfants et de l’accès aux soins, en accordant une attention particulière aux déterminants sociaux de la santé.

Notre groupe s’intéresse au potentiel d’options en fait de services communautaires pour la prévention des caries pour atteindre les groupes vulnérables. La possibilité de s’attaquer à cet enjeu a été ma principale motivation pour demander la bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé (ISS) avec les Services de santé de l’Alberta. Je suis fortement motivé à utiliser la théorie et la recherche pour résoudre un problème de services de santé d’ordre pratique.

Programme de travail de la bourse de recherche

Le traitement chirurgical de la carie dentaire est très onéreux. Celle‑ci est la principale cause de chirurgie d’un jour chez les jeunes enfants au Canada, même s’il est possible de la prévenir. Il existe un urgent besoin au Canada de soins de prévention buccodentaire accessibles et abordables. Notre système de santé à financement public assure l’accès aux soins médicaux, mais les soins de santé buccodentaire sont dans une grande mesure financés par des sources privées. Beaucoup de Canadiens, surtout les plus vulnérables sur le plan social, ne peuvent avoir accès à des services de prévention ou de traitement. Même s’il existe quelques programmes publics de prévention des caries, et que ces programmes fonctionnent bien, les groupes socialement vulnérables peuvent ne pas s’en prévaloir.

Mon programme de travail vise à maximiser les programmes de soins dentaires à financement public en explorant un cadre communautaire pour accroître le recours aux services de prévention des caries parmi les groupes socialement vulnérables et difficiles à atteindre : les enfants des familles vivant dans des refuges contre la violence familiale. Un but secondaire est d’établir en coopération avec les clients, le personnel et les administrateurs des refuges un programme durable de prévention des caries qui répond à leurs besoins.

Ce programme répond à des enjeux critiques au sein des Services de santé de l’Alberta sur les dépenses de santé et la politique et les programmes de santé publique dentaire. La proposition combine l’épidémiologie (dépistage pour trouver les caries) avec la théorie sociale (équité, relations de pouvoir entre les mères et les fournisseurs de soins de santé) et un prisme de déterminants sociaux (facteurs qui vont au‑delà de la responsabilité individuelle) dans une approche pratique pour améliorer le recours précoce à des services dentaires préventifs. Le succès sera défini par un solide plan établi avec tous les intervenants et appuyé par eux. Cela aura en soi un impact organisationnel considérable et confirmera la valeur de projets interdisciplinaires qui remettent en question la politique et les services traditionnels, pour mieux servir les clients.

Date de modification :