Dre Meaghan Sim
Titulaire d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé – Profil

Nom :
Meaghan Sim
Organisme d’accueil partenaire :
Autorité sanitaire de la Nouvelle‑Écosse
Nom du superviseur à l’organisme d’accueil :
Janet Knox et Tricia Cochrane
Lieu (ville, province) :
Halifax (Nouvelle‑Écosse)
Établissement d’enseignement :
Université Dalhousie
Nom du superviseur à l’établissement d’enseignement :
Alice Aiken et Sara Kirk
Titre de la bourse de recherche ou du programme de travail :
Élaboration d’un cadre de politique pour la planification d’un système de soins axé sur la santé de la population

Biographie

La bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé m’offre une possibilité unique d’apprendre aux côtés de dirigeants du système de santé et d’acquérir des compétences utiles pour trouver des solutions à des problèmes complexes dans le monde réel qui ont une incidence sur le système de santé et la santé de la population. J’ai fait un doctorat parce que je m’intéresse à la manière dont l’hygiène de vie des personnes et des familles dans la société moderne est façonnée par les déterminants sociaux de la santé (p. ex. les circonstances dans lesquelles on grandit, vit, travaille, joue et vieillit), particulièrement ce qui influe sur la santé maternelle et infantile et celle des populations sous‑représentées. Ma thèse, pour laquelle j’ai bénéficié de bourses de recherche doctorale de la Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle‑Écosse et des IRSC, a porté sur la nutrition du nourrisson dans le contexte de l’insécurité alimentaire liée au revenu et du surpoids de la mère. Avant d’obtenir mon doctorat, j’ai travaillé en promotion de la santé, en évaluation et en recherche pour la Fondation des maladies du cœur de la Nouvelle‑Écosse. Je suis diététiste autorisée, et possède un baccalauréat spécialisé en nutrition (Université Acadia, 2001) et une maîtrise en nutrition humaine appliquée (Université Mount Saint Vincent, 2006).

Programme de travail de la bourse de recherche

Le principal fruit de mon travail comme boursière ISS (Impact sur le système de santé) des IRSC et de l’Autorité sanitaire de la Nouvelle‑Écosse (ASNE)/Dalhousie sera d’appuyer l’élaboration d’un cadre de politique pour une approche de planification du système de soins de santé axé sur la santé de la population. Il est généralement admis au sein de la population que la santé peut être améliorée si des investissements sont faits pour favoriser l’équité en santé et influer sur les déterminants sociaux de la santé. Or, c’est un domaine qui, historiquement, a bénéficié de peu de ressources, et le travail à accomplir est très complexe, exigeant d’avoir une vision à long terme et de remettre en question le fonctionnement traditionnel des systèmes de santé. Malheureusement, sans investissement en amont, il est difficile de faire de réels progrès pour améliorer l’état de santé de la population. Le but est d’intégrer le cadre proposé dans tout le système pour éclairer les décisions relatives à la planification des services de santé qui sont prises dans l’ensemble de l’ASNE. Un autre résultat souhaité est qu’une fois qu’il sera appliqué, le cadre aide à jeter les bases d’un avenir en santé pour tous les Néo‑Écossais.

L’élaboration du cadre prendra appui sur les données probantes et la collaboration. Il s’inscrira dans le prolongement du travail existant en santé des populations à l’ASNE qui tient compte des besoins de la population de la Nouvelle‑Écosse. À toutes les étapes de son élaboration, mes mentors seront des membres de l’équipe de direction de l’ASNE, en l’occurrence Janet Knox et Tricia Cochrane, et les Dres Alice Aiken et Sara Kirk, de la Faculté de la santé de l’Université Dalhousie. Un comité d’orientation formé de membres de l’ASNE et des parties concernées supervisera également l’élaboration du cadre.

Date de modification :