Déclaration du Dr Brian H. Rowe à l’occasion du Mois du poumon

Novembre 2017

Le poumon est un organe qui joue un rôle vital dans la circulation, la respiration et la protection du corps contre les substances nocives dans l’air, comme la fumée, la pollution, les bactéries et les virus. Une foule d’activités consacrées aux poumons auront lieu au mois de novembre, notamment : le Mois mondial de sensibilisation à l’hypertension pulmonaire, la campagne Occupe-toi du radon, la Semaine de sensibilisation au cancer du poumon, la Journée internationale de la radiologie, la Journée mondiale de la pneumonie et la Journée mondiale de la MPOC. Les maladies respiratoires, telles que l’asthme, la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), le cancer du poumon, la tuberculose (TB) et la fibrose kystique, touchent plus de trois millions de Canadiens. C’est un fardeau économique qui pèse lourdement sur le budget et le système de santé. Selon les dernières statistiques de l’Association pulmonaire, les maladies respiratoires coûtent environ 15 milliards de dollars par année au Canada (ce qui comprend les coûts directs et indirects). D’ailleurs, sans la prise de mesures continues pour lutter contre ces maladies, on s’attend à ce que ce nombre double d’ici 2030 étant donné le vieillissement de la population canadienne.

L’Institut de la santé circulatoire et respiratoire (ISCR) des IRSC est résolu à soutenir la recherche inédite sur les causes, les mécanismes, la prévention, le dépistage, le diagnostic et le traitement d’un large éventail de maladies liées au poumon. Entre 2004 et 2016, les IRSC et l’ISCR ont investi plus de 500 millions de dollars dans la recherche en santé respiratoire. Par exemple, depuis 2013, l’ISCR accorde des fonds au Réseau canadien de recherche respiratoire (RCRR), réseau national de chercheurs et de plateformes de recherche visant à rendre possible la recherche concertée et novatrice en santé respiratoire qui influence la prise de décision et assure une formation et un perfectionnement professionnel de grande qualité à une nouvelle génération de chercheurs. Soulignons en outre le prix de conférencier émérite en sciences respiratoires de l’ISCR des IRSC et de la SCT, qui reconnaît la contribution exceptionnelle d’un chercheur canadien à l’avancement des sciences respiratoires au Canada et à l’étranger. L’ISCR soutient aussi l’Atelier RENASCENT de l’Association pulmonaire, en partenariat avec le RCRR et la Société canadienne de thoracologie (SCT). Cet atelier annuel témoigne de l’engagement de l’ISCR à bâtir des assises solides pour l’avenir de la recherche en santé respiratoire au Canada par la formation, le mentorat et le perfectionnement professionnel en début de carrière.

De plus, l’Association pulmonaire, partenaire de l’ISCR, est fière d’annoncer la publication d’un rapport multimédia sans précédent le 1er novembre 2017. Ce rapport détaillé présente un regard sur cinq années de financement partout au pays, notamment sur les histoires liées aux 11,8 millions de dollars investis dans la recherche. Visitez le site Web de l’Association pulmonaire pour en savoir plus sur les chercheurs, les donateurs et les projets en santé pulmonaire au Canada.

Ce mois-ci, je tiens à souligner les efforts des chercheurs et des stagiaires à l’avant-garde de la recherche en santé pulmonaire et à réitérer l’engagement de l’ISCR envers la recherche qui améliore la qualité de vie des patients souffrant de maladie pulmonaire chronique et de leur famille.

Dr Brian H. Rowe
Directeur scientifique, Institut de la santé circulatoire et respiratoire des IRSC

Date de modification :