Connexion INMD – octobre 2017

Dans ce numéro :

Retour à la page d'accueil de l'INMD


Message de Philip Sherman, directeur scientifique de l’INMD

L’Institut de la nutrition, du métabolisme et du diabète (INMD) était heureux d’appuyer le congrès international 2017 sur la stéatose hépatique non alcoolique, qui a eu lieu à Winnipeg (Manitoba) du 9 au 11 septembre 2017. Le congrès était présenté par l’Association canadienne pour l’étude du foie (CASL), commandité par la Fondation canadienne du foie et soutenu par l’American Liver Foundation. Des exposés de pointe ont mis en valeur le travail de chercheurs canadiens et les connaissances que leurs recherches ont permis d’acquérir sur les quatre thèmes de la recherche en santé.

La stéatose hépatique non alcoolique est une maladie évolutive et complexe du foie qui est associée de près au syndrome métabolique. Elle est caractérisée par une accumulation de graisse dans le foie non attribuable à une consommation excessive d’alcool. La hausse croissante du taux de diabète et d’obésité a entraîné une augmentation de la prévalence de la stéatose hépatique non alcoolique, qui est maintenant d’environ 30 % chez la population adulte de l’Amérique du Nord. Cette maladie peut entre autres se solder à long terme par un carcinome hépatocellulaire ou une cirrhose nécessitant une transplantation hépatique. Le congrès a permis de présenter les mécanismes sous-jacents de la pathogenèse de cette maladie et ses répercussions tout au long de la vie, l’incidence du sexe du patient sur l’issue de la maladie et les nouvelles options de prise en charge qui verront bientôt le jour. Le congrès a aussi permis de cerner les lacunes en matière de recherche et les occasions offertes aux bailleurs de fonds canadiens et étrangers de la recherche en santé. Je félicite les coorganisateurs du congrès, les Drs Eberhard Renner (Université du Manitoba) et Brent Neuschwander-Tetri (Université de St-Louis, États-Unis), ainsi que le président de la CASL, le Dr Richard Schreiber (Université de la Colombie-Britannique).

Philip M. Sherman, MD, FRCPC
Directeur scientifique de INMD des IRSC


Troisième rassemblement annuel des Voies de l’équité en santé pour les Autochtones

L’Association des femmes autochtones du Canada et les IRSC ont tenu conjointement le rassemblement des Voies de l’équité en santé pour les Autochtones, du 25 au 27 septembre, au magnifique centre culturel Kwanlin Dün, à Whitehorse, au Yukon. Des duos aînés-jeunes des quatre coins du territoire, des partenaires communautaires et des chercheurs en santé participant à des projets de recherche interventionnelle liés au diabète et à l’obésité, à la santé buccodentaire, à la tuberculose et à la prévention du suicide, se sont penchés sur les prochaines étapes de cette initiative phare des IRSC. Parmi les points abordés, mentionnons les enjeux liés à la propriété des données par les communautés, la direction des projets de recherche en santé, ainsi que les occasions et les forces en recherche dans des régions en particulier. Ces facteurs importants doivent être pris en considération pour déterminer s’il est possible et avantageux d’appliquer à une communauté des interventions en santé efficaces dans une autre communauté. Un grand merci à tous ceux qui ont participé à cet important événement!

Cérémonie d’allumage du feu sacré

Philip Sherman et Carrie Bourassa, directeurs scientifiques de l’INMD et de l’ISA respectivement


Profil de chercheur

Katey Rayner

Katey Rayner, Ph.D.

Lauréate 2017 du prix de chercheur junior Stewart Whitman-Amgen de la Conférence canadienne sur les lipoprotéines, Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa

Katey Rayner est professeure adjointe au Département de biochimie, de microbiologie et d’immunologie et chercheuse principale à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, où elle dirige le Laboratoire des microARN cardiométaboliques. La Dre Rayner a obtenu son baccalauréat ès sciences à l’Université de Toronto et son doctorat à l’Université d’Ottawa. Elle a ensuite obtenu des bourses postdoctorales lui permettant de mener des recherches à l’Hôpital général du Massachusetts, à Boston, et à l’École de médecine de l’Université de New York, où elle a aidé à découvrir le rôle des microARN33 dans la régulation des lipoprotéines de haute densité (HDL), ainsi que leur action protectrice contre l’athérosclérose.

Le programme de recherche indépendant de la Dre Rayner porte sur les nouveaux mécanismes sous-jacents des processus inflammatoires liés à la formation de plaque d’athérome, plus particulièrement le lien entre l’inflammation des macrophages et les microARN comme facteurs déclencheurs de la maladie. Son groupe de recherche a découvert un rôle inédit des microARN sur le plan du contrôle de la respiration mitochondriale dans la sortie du cholestérol des macrophages. Dernièrement, elle a décrit le rôle de la nécrose programmée dans la formation de plaques d’athérome instables chez les souris et a déterminé comment l’utiliser comme biomarqueur chez les humains. La recherche de la Dre Rayner est actuellement financée par les IRSC, la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada et les National Institutes of Health des États-Unis.


Annonce préalable : noyau national de recherche

Initiative canadienne du microbiome 2 : fonction et application des connaissances

Les IRSC, sous la direction scientifique de l’Institut de génétique, de l’Institut des maladies infectieuses et immunitaires, de l’Institut de la nutrition, du métabolisme et du diabète et de l’Institut de la santé des femmes et des hommes, en collaboration avec l’Institut du vieillissement, l’Institut du cancer et l’Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents, sont ravis d’annoncer le lancement d’une nouvelle possibilité de financement pour la création d’un noyau national de recherche dans le cadre de l’Initiative canadienne du microbiome 2 (ICM2) : fonction et application des connaissances.

L’objectif global de l’ICM2 est de permettre l’élaboration de stratégies préventives et thérapeutiques efficaces grâce à une compréhension plus approfondie du rôle du microbiome dans la santé humaine. L’ICM2 s’ajoutera aux précédents investissements des IRSC dans la recherche sur le microbiome et appuiera les prochaines étapes de la recherche canadienne dans ce domaine grâce à deux possibilités de financement : 1) noyau de recherche (concours actuel); 2) équipes de recherche (prochain concours). La première possibilité de financement sera axée sur la formation d’un noyau pancanadien de recherche viable visant à coordonner les activités de recherche, à faciliter la mise en commun de l’expertise, des connaissances et des ressources, à favoriser l’intégration de l’analyse comparative fondée sur le sexe et le genre (ACSG) et des considérations éthiques dans la recherche liée au microbiome et à la santé humaine, et à promouvoir l’application des résultats de la recherche en vue d’améliorer la santé, la société et l’économie pour le bien de tous les Canadiens, notamment au moyen de stratégies préventives et thérapeutiques. Les partenariats sont en cours d’établissement.

Cette possibilité de financement devrait être lancée à l’automne 2017. Vous trouverez alors les instructions concernant la présentation des demandes dans RechercheNet.


Possibilité de financement des IRSC

Subvention de fonctionnement : Subvention pluriannuelle pour essais cliniques novateurs en partenariat avec la SRAP et FRDJ

Les IRSC et FRDJ Canada sont heureux d’annoncer la Subvention pluriannuelle pour essais cliniques novateurs (ECN) en partenariat avec la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) et FRDJ. Cette possibilité de financement est axée sur les essais cliniques novateurs qui impliquent de la recherche sur l’efficacité comparative ou les sciences de la mise en œuvre. La recherche aura une incidence positive sur les soins, le traitement et l’état de santé des Canadiens vivant avec le diabète de type 1. Elle aidera des chercheurs, nouveaux ou établis, à entreprendre des essais cliniques novateurs dans le domaine du diabète de type 1 (DT1), et permettra de soutenir la conception et la mise à l’essai de paradigmes novateurs pour mener des essais cliniques dans le domaine du DT1 chez les adultes et les enfants, ainsi que développer la capacité de recherche sur les ECN au moyen d’initiatives de formation et de mentorat. Date limite de présentation des demandes : le 14 novembre 2017. Pour de plus amples renseignements, visitez RechercheNet.


Rétroaction sur le bulletin de l'INMD

L'INMD invite les chercheurs, partenaires et autres intervenants à nous faire part de nouvelles qui sont directement liées à notre mandat. Si vous avez des résultats de recherche intéressants et des faits nouveaux à communiquer, si vous organisez des conférences ou des ateliers ou bien si vous désirez faire un compte rendu sur une activité, nous aimerions en parler dans notre bulletin ou dans un autre document d'information.

Avez-vous un commentaire ou une suggestion? Partagez-les avec nous! Vous pouvez aussi nous écrire pour vous abonner ou vous désabonner de notre liste de distribution du Bulletin. Vous n'avez qu'à nous envoyer un courriel au : inmd.comms@sickkids.ca.

Date de modification :