Possibilité de financement à venir – Subvention d’équipe : AMMC Santé mentale – Canada-Chine

Chers collègues,

J’ai le plaisir  d’annoncer le lancement prochain d’une possibilité de financement de la recherche en santé mondiale, offerte conjointement par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et la Fondation nationale des sciences naturelles de la Chine (FNSNC). S’appuyant sur les programmes de recherche Canada-Chine précédents, cette possibilité de financement vise à promouvoir le développement de la coopération scientifique canado-chinoise entre les universités, les hôpitaux, les instituts de recherche et les organismes de recherche affiliés de ces deux pays en soutenant des équipes travaillant en collaboration à des projets de recherche sur la mise en œuvre dans le domaine de la santé mentale à l’échelle mondiale.

Cette possibilité de financement fait également partie du quatrième appel conjoint de l’Alliance mondiale contre les maladies chroniques (AMMC) (en anglais seulement), qui est le fruit des efforts coordonnés de treize organismes internationaux de financement de la recherche en santé ayant pour but d’appuyer la recherche sur la mise en œuvre en ce qui concerne la prévention et la prise en charge des maladies chroniques. Les précédents appels de demandes de l’AMMC portaient sur l’hypertension, le diabète et les maladies pulmonaires, alors que ce plus récent appel concerne les troubles mentaux.

Plus précisément, cette possibilité de financement cible la recherche sur la mise en œuvre relativement à un éventail complet de troubles mentaux touchant les enfants, les adolescents et les adultes, incluant, sans s’y limiter, la démence, la dépression, la schizophrénie, les troubles bipolaires et les troubles de consommation abusive d’alcool et de drogues dans des pays à faible revenu (PFR) ou à revenu intermédiaire (PRI) ou dans des populations vulnérables de pays à revenu élevé.

Les chercheurs canadiens et chinois entretiennent depuis longtemps une fructueuse collaboration dans diverses disciplines scientifiques. Les IRSC sont très heureux de pouvoir collaborer avec la FNSNC à cette initiative en santé d’envergure mondiale, de tirer parti des réussites antérieures et de continuer à faire progresser la coopération scientifique entre nos deux pays. Le jumelage de ces deux communautés de recherche en plein essor dans les domaines de la mise en œuvre et de la santé mentale offre une chance unique d’améliorer considérablement la prise en charge des troubles mentaux qui affligent non seulement nos deux pays, mais aussi le monde dans son ensemble. Dans le même ordre d’idées, la possibilité de financement favorise également la participation et la codirection de chercheurs d’autres pays afin d’accroître davantage l’expertise offerte ainsi que les retombées des projets de recherche financés. Par exemple, les chercheurs canadiens travaillant déjà dans certains PFR/PRI peuvent présenter leur candidature afin de réaliser la phase suivante de leur programme de recherche dans les pays qu’ils connaissent le mieux et d’élargir la portée de leur projet pour y inclure des populations de la Chine, en collaboration avec des collègues chinois. Par ailleurs, cette possibilité permet aux chercheurs d’ouvrir de nouveaux horizons afin de faire progresser les connaissances sur la santé mentale au bénéfice de quelque 1,4 milliard de Chinois.

Cette possibilité de financement devrait être lancée officiellement en décembre 2016, et la date limite de présentation des demandes devrait être en avril 2017. Vous trouverez ci-dessous des renseignements visant à faciliter la formation rapide des équipes et la planification des demandes.

Steven J. Hoffman, J.D., Ph.D. LL.D.
Responsable scientifique du dossier de la santé mondiale
Directeur scientifique de l’Institut de la santé publique et des populations
Instituts de recherche en santé du Canada

Fonds disponibles

La contribution financière des IRSC et de la FNSNC à cette initiative est assujettie à la disponibilité des fonds. Dans l’éventualité où les fonds des IRSC ou de la FNSNC ne seraient pas disponibles ou seraient réduits en raison de circonstances imprévues, les IRSC et la FNSNC se réservent le droit de réduire, de reporter ou de suspendre le versement des subventions octroyées dans le cadre de cette possibilité de financement.

  • Le montant total disponible dans le cadre de cette possibilité de financement est de 7 525 000 $ des IRSC et de 35 millions de RMB de la FNSNC, ce qui devrait permettre d’accorder environ sept subventions d’équipe.
  • Pour les chercheurs établis au Canada, la somme maximale accordée pour une subvention est de 215 000 $ par année, jusqu’à concurrence de cinq ans.
  • Pour les chercheurs établis en Chine, la somme maximale accordée pour une subvention est de 1 millions de RMB par année, jusqu’à concurrence de cinq ans.

Objectifs

Les objectifs particuliers de cette possibilité de financement sont les suivants :

  • Financer des équipes de recherche qui collaboreront afin de générer de nouvelles connaissances sur les interventions visant la prévention et la prise en charge des troubles mentaux, et sur la mise en œuvre de ces interventions;
  • Mettre en place un réseau de recherche mondial composé d’équipes participant à la recherche sur la mise en œuvre dans le domaine de la santé mentale afin de favoriser la collaboration et l’apprentissage réciproque entre les pays;
  • Renforcer les capacités de recherche sur la mise en œuvre dans le domaine de la prévention ou de la prise en charge des troubles mentaux.

Domaines de recherche pertinents

Les IRSC et la FNSNC accorderont du financement pour des demandes jugées pertinentes par rapport aux critères décrits ci-dessous :

Admissibilité

Conditions d’admissibilité

Chaque demande doit compter au moins un candidat principal (y compris le candidat principal désigné) du Canada et de la Chine.

Candidats du Canada : Les critères d’admissibilité pour tous les programmes de financement de la recherche des IRSC s’appliquent. Les fonds accordés par les IRSC sont généralement administrés par le service des finances de l’établissement où travaille le candidat principal désigné. Veuillez consulter les Conditions d’admissibilité pour les individus et les établissements.

Pour que le volet canadien de la demande soit jugé admissible :

  1. Le candidat principal désigné doit être un chercheur indépendant.
  2. Le candidat principal désigné doit être nommé à un établissement admissible (voir les conditions d’admissibilité pour les établissements pour connaître le processus d’admissibilité et le calendrier) au moment de présenter sa demande.
  3. L’équipe doit comprendre au moins un décideur ou un responsable des politiques, qui doit être inscrit en tant qu’utilisateur principal des connaissances ou utilisateur des connaissances.
  4. Dans le cas des équipes dont les recherches seront menées dans un ou plusieurs PFR/PRI autres que la Chine (selon la définition du Comité d’aide au développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques [OCDE] [ PDF (21,84 Ko) - lien externe ]), au moins un chercheur indépendant (inscrit en tant que candidat principal ou cocandidat) ou un utilisateur des connaissances (inscrit en tant qu’utilisateur principal des connaissances ou utilisateur des connaissances) doit être établi dans chaque PFR/PRI.
  5. Les équipes travaillant auprès des populations autochtones canadiennes doivent comprendre au moins un membre inscrit en tant que candidat principal, cocandidat, utilisateur principal des connaissances ou utilisateur des connaissances provenant d’une communauté autochtone canadienne.

Candidats de la Chine : Les candidats de la Chine doivent posséder les qualifications exigées pour être admissibles aux programmes de la FNSNC et aux programmes de coopération internationale. Veuillez consulter le site Web de la FNSNC (non disponible en français) pour connaître les conditions d’admissibilité.

Vous trouverez plus de détails sur les domaines de recherche qui feront l’objet d’un financement et sur les critères d’évaluation dans la description complète de cette possibilité de financement, qui devrait être accessible sur RechercheNet en décembre 2016.

Date de modification :