Connexion INMD – mars 2016

Dans ce numéro :

Retour à la page d'accueil de l'INMD


Réflexions de la présidente du conseil consultatif de l’INMD

Quand je songe aux six dernières années que je viens de passer à la présidence du conseil consultatif de l’INMD (CCI), je retire une immense fierté du succès avec lequel l’Institut a favorisé une recherche innovante alignée sur son plan stratégique, forgé des collaborations avec les autres instituts ainsi que des partenariats nationaux et internationaux, et encouragé la sensibilisation des communautés d’intervenants de l’INMD. Au nombre des principales avancées figurent le renforcement des capacités de recherche sur l’obésité et des orientations novatrices en soins bariatriques; des programmes de recherche interdisciplinaire en alimentation et santé sur des sujets allant de l’impact de l’alimentation des nourrissons sur le microbiome à l’allergie alimentaire et à la santé cardiométabolique chez les diabétiques; des subventions Catalyseur et d’équipe sur les environnements, les gènes et les maladies chroniques. La participation à l’Initiative de programmation conjointe « Une alimentation saine pour une vie saine » a aussi débouché sur de nouvelles possibilités de financement et des collaborations transnationales pour les chercheurs canadiens.

À l’arrière, à partir de la gauche : Drs Doug Manuel, Catherine Field, Peter Jones, Bruce Verchere
À l’avant, à partir de la gauche : Drs Chris Kennedy, Gillian Booth, Lise Gauvin, Philip Sherman, Stephanie Atkinson, Rickey Yada (absent : Dr Stephen James)

Les membres du CCI ont joué un rôle de soutien et de visionnaires dans le fonctionnement de l’INMD, façonnant les initiatives stratégiques pour 2010-2014 et les actualisant pour 2015-2018, avec une attention particulière à la science émergente qui se traduira par des améliorations de la santé des Canadiens. L’efficacité de la communication des membres du CCI avec les communautés d’intervenants a entraîné une présence sentie de l’INMD des IRSC à des rencontres avec des organismes de bienfaisance en santé, des organisations professionnelles de la santé, des stagiaires, l’industrie et des groupes internationaux comme l’International Life Sciences Institute of North America. Des membres du CCI participant activement aux réunions des nouveaux chercheurs de l’INMD – une rencontre fort prisée – ont assuré l’encadrement des professeurs débutants pour les aider à lancer leur carrière de chercheurs dans le domaine de la santé.

Notre dernière réunion du CCI a eu lieu à l’Université d’Ottawa du 22 au 24 février 2016. La Dre Mary-Ellen Harper, professeure au Département de biochimie, de microbiologie et d’immunologie de l’Université d’Ottawa, a livré un exposé remarquable intitulé « When a calorie is not a calorie: Mechanisms and implications of variable mitochondrial oxidative phosphorylation efficiency » (Quand une calorie n’est pas une calorie : mécanismes et implications d’une efficience variable de la phosphorylation oxydative mitochondriale). Par ailleurs, la Dre Hélène Perrault, doyenne de la Faculté des sciences de la santé, est venue nous faire part de la perspective intéressante de l’établissement.

Cette dernière réunion du CCI était empreinte d’un caractère doux-amer : tout en célébrant les succès de l’INMD, nous avons aussi abordé des questions qui auront une incidence sur l’avenir de l’Institut, dont le processus d’évaluation de celui-ci et la planification du changement de directeur scientifique. Les membres ont discuté avec grand sérieux de l’évaluation de l’Institut avec l’équipe de la Direction du rendement et de la responsabilisation des IRSC, ainsi qu’avec la Dre Nancy Edwards, directrice scientifique sortante de l’Institut de la santé publique et des populations. Les membres du CCI ont fortement recommandé de recruter rapidement un nouveau directeur scientifique pour l’INMD, de manière à assurer une transition en douceur lorsque le mandat du Dr Sherman prendra fin le 31 décembre 2016, après quoi ils se sont penchés sur des candidatures potentielles.

Les membres actuels du CCI (les Drs Rickey Yada [vice-président], Gillian Booth, Catherine Field, Lise Gauvin, Stephen James, Peter Jones, Christopher Kennedy, Doug Manuel et Bruce Verchere) et moi souhaitons souligner le leadership exceptionnel du directeur scientifique de l’INMD, le Dr Philip Sherman, et de sa directrice adjointe, Mary-Jo Makarchuk. Ce fut un bonheur et un honneur insignes de collaborer en équipe avec l’ensemble du personnel de l’INMD à l’atteinte des buts fixés dans le mandat de l’Institut et à l’inclusion de notre communauté d’intervenants entière. Le conseil sortant est résolu à poursuivre son soutien de manière à assurer la durabilité et la croissance continue du secteur de la recherche dans la communauté de l’INMD.

Meilleurs vœux au nom de tous les membres du conseil consultatif de l’INMD,

Stephanie Atkinson, Ph.D., FCAHS
Présidente, conseil consultatif de l’INMD
Université McMaster


Possibilité de financement d’une subvention d’équipe sur les biomarqueurs en nutrition et en santé (BioNH) 2016

L’INMD est heureux d’annoncer l’appel de propositions conjoint d’ERA-NET sur les biomarqueurs et la santé, lancé en partenariat avec les membres de l’initiative de programmation conjointe « Une alimentation saine pour une vie saine » (JPI HDHL). Cet appel porte sur l’identification et la validation de biomarqueurs qui sont modulés par le régime alimentaire et qui indiquent un changement dans l’état de santé ou le risque de maladies liées à l’alimentation. Des biomarqueurs d’activité physique peuvent être examinés parallèlement au régime alimentaire.

Pour de plus amples renseignements, consultez RechercheNet et le site Web de JPI HDHL (en anglais seulement).


Profil de chercheur :

François-Michel Boisvert, Ph.D.
Lauréat du Prix du jeune scientifique de l’Association canadienne de gastroentérologie et des IRSC 2016

François-Michel Boisvert est professeur adjoint d’anatomie et de biologie cellulaire à l’Université de Sherbrooke, où son laboratoire étudie les mécanismes moléculaires en jeu dans les réponses cellulaires à la radiothérapie et aux agents chimiothérapeutiques utilisés pour traiter les cancers colorectaux. Le Pr Boisvert a obtenu une maîtrise en biochimie et en biologie moléculaire de l’Université de Calgary, sous la supervision du Pr David Bazett-Jones, et un doctorat en médecine expérimentale de l’Université McGill, aux côtés du Pr Stéphane Richard. Il a ensuite suivi une formation postdoctorale auprès du Pr Angus Lamond à l’Université de Dundee, en Écosse. Il se sert de méthodes protéomiques inédites dans son programme de recherche multidisciplinaire pour établir une approche personnalisée permettant d’optimiser le traitement du cancer colorectal par la mise en évidence de biomarqueurs protéiques et des signatures de l’expression de protéines. Son laboratoire est financé par les IRSC, le CRSNG, Merck Sharp & Dohme, la Fondation canadienne pour l’innovation et le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS). Félicitations François-Michel!


Une équipe se penchera sur les soins bariatriques chez les enfants canadiens : équipe ABC3

Chercheur principal, Geoff Ball (Université de l’Alberta)

Cochercheuses principales, Dres Catherine Birken et Jill Hamilton (Hôpital pour enfants de Toronto [SickKids], Université de Toronto), Nicholas Holt (Université de l’Alberta), Louise Mâsse (Université de la Colombie-Britannique) et Katherine Morrison (Université McMaster)

La prévalence, les causes et les conséquences de l’obésité sévère chez les enfants canadiens ne sont pas bien comprises, et les traitements actuels ne sont pas très efficaces. Ce besoin de données probantes se veut une excellente occasion pour les chercheurs, les cliniciens, les stagiaires et les décideurs de s’unir pour tirer parti ensemble de cette subvention d’équipe visant l’optimisation des soins bariatriques destinés aux enfants. La recherche sera axée sur la collaboration afin de mieux comprendre et de mettre à l’essai des interventions innovantes conçues pour prendre en charge l’obésité sévère chez les enfants. Le chercheur principal désigné, Geoff Ball (Université de l’Alberta), et les cochercheuses principales, Catherine Birken et Jill Hamilton (Hôpital pour enfants de Toronto [SickKids], Université de Toronto), Nicholas Holt (Université de l’Alberta), Louise Mâsse (Université de la Colombie-Britannique) et Katherine Morrison (Université McMaster), ont réuni à cette fin une équipe de recherche interprofessionnelle pancanadienne. Au cours des cinq prochaines années, l’équipe réalisera huit études portant sur l’obésité sévère chez les enfants canadiens. À titre d’exemple, pour établir la prévalence de l’obésité sévère chez les enfants canadiens, les données de trois bases électroniques indépendantes seront utilisées (l’Applied Research Group for Kids [TARGet Kids!], l’Electronic Medical Record Administrative Data Linked Database [EMRALD] et le Better Outcomes Registry & Network [BORN]). Les données provinciales sur l’aiguillage seront aussi utilisées pour déterminer les facteurs relatifs au patient, à la famille et au système de santé qui permettent de prédire le respect de la recommandation. Les membres de l’équipe vérifieront également la faisabilité et les effets d’une intervention fondée sur le style de vie à la fois à la maison et dans la communauté pour les parents d’enfants sévèrement obèses, recherche qui sera exécutée en partenariat avec des collègues en santé publique.

Pour de plus amples renseignements, rendez-vous à l’adresse TeamABC3 (en anglais seulement).


Rétroaction sur le bulletin de l'INMD

L'INMD invite les chercheurs, partenaires et autres intervenants à nous faire part de nouvelles qui sont directement liées à notre mandat. Si vous avez des résultats de recherche intéressants et des faits nouveaux à communiquer, si vous organisez des conférences ou des ateliers ou bien si vous désirez faire un compte rendu sur une activité, nous aimerions en parler dans notre bulletin ou dans un autre document d'information.

Avez-vous un commentaire ou une suggestion? Partagez-les avec nous! Vous pouvez aussi nous écrire pour vous abonner ou vous désabonner de notre liste de distribution du Bulletin. Vous n'avez qu'à nous envoyer un courriel au : inmd.comms@sickkids.ca.


Date de modification :