Ebola

Malgré les interventions concertées des autorités de santé publique et des travailleurs de la santé régionaux et internationaux, la propagation du virus Ebola s'est révélée une menace sérieuse, et les IRSC ont lancé des efforts de recherche pour faire face à cette grave crise sanitaire.

Les IRSC sont fiers d'avoir soutenu des initiatives d'intervention rapide permettant de renforcer les efforts de lutte du Canada contre l'épidémie de la maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest, en 2015. Ces initiatives appuient des recherches qui permettront de mettre au point de nouvelles approches pour prévenir, traiter et limiter la propagation de la maladie.

Possibilités de financement de la recherche sur l'Ebola

Essais cliniques canadiens sur un vaccin contre le virus Ebola

Essai clinique de phase I

Le 14 novembre 2014, la ministre de la Santé a annoncé le lancement d'un essai clinique canadien de phase I sur le vaccin contre le virus Ebola (VSV-EBOV), produit de plus de dix années de recherche par des scientifiques du Laboratoire national de microbiologie de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Ce vaccin ne renferme pas le virus Ebola vivant, mais contient plutôt une partie de la protéine couvrant le virus, ce qui pourrait aider le système immunitaire à générer des anticorps pour le combattre. L'essai, appuyé par l'Institut des maladies infectieuses et immunitaires des IRSC et l'Agence de la santé publique du Canada, est réalisé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, sous la direction du Réseau canadien de recherche sur l'immunisation (en anglais seulement).

L'essai canadien examine les effets du vaccin administré à faible dose ainsi que ses effets sur des sujets âgés. Il n'y a aucun risque que les personnes qui se portent volontaires contractent le virus Ebola en participant aux essais.

Essai clinique de phase III

En novembre 2014, les IRSC, l'ASPC et le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) ont lancé un appel de déclaration d'intérêt à l'intention des chercheurs canadiens désireux de participer à un consortium international pour la réalisation d'essais cliniques de phase II/III (innocuité, immunogénicité et efficacité) sur un vaccin contre le virus Ebola en Guinée.

Le 5 mars 2015, l'OMS a annoncé le lancement des essais en Guinée, et la vaccination avec le VSV-EBOV développé au Canada (en anglais seulement) a débuté le 25 mars. L'essai est réalisé selon une approche de vaccination en anneau, qui implique l'identification d'un nouveau cas diagnostiqué d'Ebola ainsi que des personnes qui ont été en contact avec lui ou elle, et la vaccination de ces dernières, avec leur consentement. De cette façon, les chercheurs peuvent évaluer l'efficacité du vaccin chez les participants à l'étude, tout en observant si le fait de vacciner les personnes ayant été en contact avec les patients infectés parvient à créer une zone tampon autour de ces derniers pour éviter la propagation du virus.

Ces essais sont menés par des chercheurs guinéens membres d'une équipe formée de collaborateurs de plusieurs pays, sous la supervision du ministère de la Santé de la Guinée, en coordination avec un certain nombre de groupes, notamment d'autres intervenants œuvrant dans la lutte contre le virus Ebola en Guinée dans le cadre de l'intervention d'urgence ou d'essais cliniques sur de nouveaux traitements, l'OMS et d'autres organisations nationales et internationales qui réalisent des essais cliniques dans d'autres pays d'Afrique de l'Ouest touchés par le virus Ebola. Des scientifiques canadiens fournissent de précieux conseils, surveillent l'innocuité et contribuent au développement des capacités tout au long de l'essai.

Recherche novatrice sur le virus Ebola

En avril 2015, les IRSC ont élargi la portée des efforts au-delà des essais cliniques par le lancement de la possibilité de financement Subventions de recherche novatrice sur l'Ebola. L'appel de propositions visait à soutenir les projets de recherche sur la maladie à virus Ebola (MVE) qui sont susceptibles de produire un impact à court terme sur la prise en charge de la maladie dans la flambée actuelle en Afrique de l'Ouest, sur sa prévention ou sur l'amélioration de l'intervention en cas de pandémie future. Ont été soutenu les projets cadrant avec l'un des quatre domaines de recherche désignés hautement prioritaires : la biologie du virus Ebola; le traitement de la MVE; la transmission, la propagation, l'endiguement et la prévention de la MVE; l'impact de la crise provoquée par la MVE sur les systèmes de santé.

Résultats de cette possibilité de financement des IRSC

Vous pouvez consulter la liste des candidats financés à la page des décisions relatives au financement, sous septembre 2015.

Exemples de recherches

Centre de contact

Pour plus de détails sur les possibilités de financement, communiquez avec :

Téléphone : 613-954-1968
Numéro sans frais : 1-888-603-4178
Télécopieur : 613-954-1800
soutien@cihr-irsc.gc.ca

Date de modification :