Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV)

Selon l'Organisation mondiale de la santé, près de 36 millions de personnes souffrent de démence dans le monde. On estime que ce chiffre pourrait doubler d'ici 2030 et tripler d'ici 2050.

Au Canada 3 quarts de millions de personnes  seraient atteints de la maladie d'Alzheimer ou d'une forme de démence connexe et ce chiffre doublera d'ici 20 ans.

Mignonne Beaudin-Poirier  89 ans souffre de la maladie d'Alzheimer depuis plusieurs années, sa fille Francine a décidé de prendre sa mère chez elle et de s'en occuper, mais ce n'est pas facile au quotidien

Moi ce que je trouve le plus pénible c'est que j'ai dû faire le deuil de ma mère en la voyant véhiculer au quotidien devant moi. C'est eh… et de voir ma mère régresser comme ça de jour en jour c'est très difficile sur le moral.

Appuyé par les Instituts de recherche en santé du Canada et de nombreux partenaires, le Consortium canadien en neurodégénérescence et vieillissement  (CCNV) a pour vision de réunir les meilleurs chercheurs canadiens. Écoutons le président des IRSC, le docteur Alain Beaudet.

C'est extraordinairement difficile pour les proches. Parce que, c'est gens qu'ils ont connus, qu'ils ont aimés, deviennent différents. Leur cerveau devient différent, donc leur personnalité devient différente. Et c'est extrêmement difficile de voir un être perdre l'essence même de ce qu'il est.

Mais le Canada est un leader mondial dans le domaine de la recherche sur la démence.

Ce sont parmi les meilleurs au monde, mais en plus, et ça, c'est unique au Canada, ils peuvent travailler ensembles. Ils ont cette capacité de travail collaboratif et on le voit particulièrement parce qu'on les soutient aussi à l'étranger, à l'international et ils peuvent s'insérer aisément dans de grandes équipes internationales.

Le CCNV sera dirigé par un chercheur principal désigné, appuyé par trois chercheurs principaux pour chacun des thèmes de recherche. Ce chercheur principal c'est Howard Chertkow.

Le CCNV est un programme de réunir les chercheurs canadiens dans le domaine de la démence, la maladie d'Alzheimer. Ça va créer des équipes canadiennes qui vont augmenter la collaboration entre les chercheurs. Ça va établir des plateformes nécessaires pour la promotion de leurs recherches, comme des cohortes de patients.

Le projet de recherche visera donc à prévenir l'apparition de la maladie; retarder sa progression et  aider les personnes atteintes, leurs soignants et le système de santé à composer avec la maladie. En attendant, les personnes atteintes de la maladie comme Mignonne Beaudin-Poirier gardent le sourire et gardent espoir.

Un reportage de David Coulombe pour les nouvelles des IRSC.

Date de modification :