Le gouvernement Harper établit des réseaux pancanadiens pour renforcer la recherche en santé
Investissements de plus de 13 M$ pour appuyer le lancement de réseaux de recherche dans les domaines de la santé respiratoire, des accidents vasculaires cérébraux et de la santé vasculaire

24 février 2014 – Ottawa, Ontario – Instituts de recherche en santé du Canada

La ministre de la Santé du Canada, Rona Ambrose, en compagnie du Dr Alain Beaudet, président des Instituts de recherche en santé du Canada, et du Dr Duncan Stewart, président-directeur général et directeur scientifique de l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa, a annoncé la mise sur pied de trois réseaux de recherche pancanadiens : le Réseau canadien de recherche en santé respiratoire, le Réseau canadien de recherche en prévention des AVC, et le Réseau canadien de recherche en santé vasculaire.

Les nouveaux réseaux regrouperont les meilleurs scientifiques canadiens dans ces trois domaines de recherche. Ils réuniront un vaste groupe de chercheurs et d'intervenants s'intéressant à la recherche fondamentale, aux essais cliniques, aux systèmes et aux services de santé ainsi qu'à la santé des populations. Les réseaux permettront de générer de nouvelles connaissances et de combler l'écart entre la recherche et les résultats sur la santé. Ensemble, ils établiront une masse critique d'expertise scientifique et technique afin de favoriser l'innovation et l'impact en recherche.

Les réseaux mettront au point une approche nationale concertée pour évaluer et résoudre les problèmes particuliers en recherche. Ils offriront une tribune pour l'échange d'idées, de ressources et de pratiques exemplaires. Ils permettront aussi au Canada d'attirer, de former et de retenir les meilleurs talents en recherche en santé. Enfin, grâce au leadership solide de ces réseaux, les intervenants pourront travailler de concert avec leurs communautés respectives afin d'atteindre des objectifs communs.

Le but ultime de chacun de ces réseaux est de mettre en application les résultats de la recherche pour en faire profiter les patients canadiens.

En bref

  • Les réseaux sont appuyés par plus de vingt partenaires venant de l'industrie, des universités et d'organismes de bienfaisance en santé, notamment l'Association pulmonaire du Canada, Hypertension Canada et la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC.
  • Les réseaux permettront de mettre en application les résultats de la recherche, d'innover dans les soins de santé et, par conséquent, d'améliorer la santé de la population canadienne.
  • Les réseaux s'intègrent à la grande Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP), une coalition nationale de partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux (défenseurs des patients, autorités provinciales de la santé, centres de santé universitaires, organismes caritatifs, organisations philanthropiques, secteur pharmaceutique, etc.) voués à l'intégration de la recherche aux soins.
  • Les réseaux émergents ont aussi un mandat important en matière de formation et de développement de carrière. Par l'entremise de programmes de formation ciblés, les réseaux assureront un afflux constant de jeunes chercheurs compétents dans tous ces domaines.

Citations

« Trouver des moyens innovateurs d'améliorer les soins offerts aux Canadiens est important pour notre gouvernement. Les réseaux émergents permettront de mettre en application les résultats de la recherche pour aider les Canadiens. Ce partenariat entre le gouvernement, les établissements universitaires, les organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé et l'industrie démontre parfaitement comment nous pouvons mettre à profit les partenariats et mobiliser le milieu de la recherche au Canada pour le bien de tous les Canadiens. »
- Rona Ambrose, Ministre de la Santé

« L'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa est un chef de file dans la réalisation de recherches et dans l'application des résultats obtenus à la prestation de soins de calibre international. J'aimerais féliciter les chercheurs d'élite à l'IROH qui dirigeront les réseaux de recherche dans les domaines de la santé vasculaire et de la santé respiratoire. Ces initiatives nationales profiteront aux personnes vivant dans la région d'Ottawa et partout au pays. »
- Royal Galipeau, Député d'Ottawa-Orléans

« Au nom des Instituts de recherche en santé du Canada, je désire féliciter et remercier tous les chercheurs et intervenants qui contribuent à ces nouveaux réseaux. Il s'agit d'un autre exemple de la mise en œuvre de la Stratégie de recherche axée sur le patient. Les réseaux émergents font appel à une coalition de partenaires travaillant ensemble pour faire de la recherche transformatrice. Ils permettront de faire des découvertes qui se traduiront par la mise en place de nouvelles pratiques et approches thérapeutiques et de nouveaux traitements aux premières lignes des soins de santé. »
- Dr Alain Beaudet, Président, Instituts de recherche en santé du Canada

« Je suis heureux de diriger le Réseau canadien de recherche en santé vasculaire. Il s'agit d'une initiative prometteuse regroupant des chercheurs et des partenaires de diverses disciplines, de partout au Canada, qui tentent de venir à bout de terribles maladies causées par une altération des vaisseaux sanguins. Avec l'équipe que nous avons réunie, j'ai de bonnes raisons de croire que nos efforts porteront des fruits et que nous réussirons à améliorer les soins aux patients. »
- Dr Duncan Stewart, PDG et directeur scientifique, Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa

« Les maladies pulmonaires chroniques telles que l'asthme et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) affectent les enfants, les adultes et les personnes âgées. En fait, à l'heure actuelle, plus de 10 % des Canadiens souffrent d'asthme ou de BPCO. Le Réseau canadien de recherche en santé respiratoire réunira des experts de tous les coins du pays pour approfondir notre compréhension de l'asthme et de la BPCO et améliorer ainsi les soins offerts aux patients. »
- Dr Shawn Aaron, Directeur, Réseau canadien de recherche en santé respiratoire

« Le Réseau canadien de recherche en prévention des AVC permet maintenant de rallier des chercheurs de partout au Canada ayant une renommée mondiale et travaillant dans une multitude de domaines, notamment en médecine, en chirurgie, en soins infirmiers, en pharmacie, en santé des populations et en sciences sociales. Grâce à l'important soutien des Instituts de recherche en santé du Canada, de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC du Canada, et de plusieurs partenaires de l'industrie du médicament et des dispositifs cardiaques, le réseau appuiera les essais cliniques visant à trouver des moyens novateurs de prévenir les accidents vasculaires cérébraux chez les personnes présentant de la fibrillation auriculaire, un trouble courant du rythme cardiaque. Ce réseau appuiera aussi le recrutement et le maintien en poste de la prochaine génération de chercheurs canadiens dans ce domaine de recherche clinique. Grâce à la collaboration et au financement de ce réseau, des scientifiques canadiens pourront effectuer des essais pour résoudre d'importantes questions cliniques, ce qui serait impossible autrement. »
- Dr Jeff Healey, Chercheur principal et président, Réseau canadien de recherche en prévention des AVC

« Le financement d'un million de dollars sur cinq ans que la Fondation consent au Réseau canadien de recherche en prévention des AVC permettra d'améliorer la santé de la population en accélérant l'application des résultats de la recherche à la pratique. En tirant parti de l'expertise de nombreux centres et de l'engagement de nos partenaires financiers, cette recherche portera principalement sur les conséquences de la fibrillation auriculaire, facteur de risque important d'AVC, dans le but de réduire de 10 % le nombre d'AVC au Canada, en dix ans. »
- Bobbe Wood, Présidente, Fondation des maladies du cœur et de l'AVC du Canada

« Avec un réseau regroupant divers experts, nous avons une meilleure chance de mettre en application les résultats de la recherche novatrice pour offrir des soins optimaux aux personnes souffrant d'asthme et de bronchopneumopathie chronique obstructive, les deux maladies pulmonaires chroniques les plus courantes au Canada. »
- Debra Lynkowski, Présidente-directrice générale, Association pulmonaire du Canada

« Étant donné que l'hypertension est le principal facteur de risque de maladie, à l'échelle mondiale, nous sommes heureux de nous associer au Réseau canadien de recherche en santé vasculaire, qui étudiera différentes affections causées par une maladie des vaisseaux sanguins, notamment l'hypertension, l'accident vasculaire cérébral, la crise cardiaque, le déclin cognitif et la démence. Hypertension Canada aidera à financer les programmes de formation du Réseau canadien de recherche sur la santé vasculaire, pour que, dans un proche avenir, il y ait plus de scientifiques pour faire avancer les connaissances, combattre l'épidémie de maladie vasculaire et améliorer ainsi l'état de santé des Canadiens, dont les 7,4 millions de personnes touchées par l'hypertension. »
- Dr Ernesto Schiffrin, Président, Hypertension Canada

« Je suis heureux que notre entreprise soit partenaire du Réseau canadien de recherche en santé respiratoire et du Réseau canadien de recherche en prévention des AVC, deux programmes innovateurs qui permettront d'accélérer la recherche importante et d'améliorer significativement l'état de santé des patients. Ces réseaux permettront d'alléger le fardeau de millions de patients et de leurs familles aux prises avec les répercussions de l'AVC et des troubles respiratoires. »
- Dr Ted Witek, Président et chef de la direction, Boehringer Ingelheim

Produits complémentaires

Liens connexes

- 30 -

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-946-0927
relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d'en favoriser l'application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 12 600 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.

Date de modification :