Experts internationaux du forum des partenaires du CCNV – biographies

Dr Philippe Amouyel

Professeur d'épidémiologie et de santé publique à l'Hôpital universitaire de Lille (France)

Philippe Amouyel est professeur d'épidémiologie et de santé publique à l'Hôpital universitaire de Lille, dans le nord de la France. Il est responsable d'une vaste unité de recherche en santé publique et en épidémiologie moléculaire des maladies du vieillissement qui tente de décoder la vulnérabilité individuelle à ces maladies. Une partie de cette activité de recherche est consacrée aux maladies cardiovasculaires, c'est-à-dire à la compréhension des multiples déterminants des coronaropathies et de l'AVC. L'autre partie porte sur l'étude des déterminants, surtout génétiques, des maladies neurodégénératives en cause dans le déclin cognitif, et la maladie d'Alzheimer en particulier. Il conçoit de vastes études épidémiologiques au sein de la population afin de décoder la prédisposition individuelle aux maladies du vieillissement, à l'aide de techniques moléculaires (génomique à haut débit, transcriptomique, protéomique et bioinformatique). En septembre 2009, à partir d'une vaste étude européenne d'association pangénomique, il a fait part deux nouveaux gènes de prédisposition à la maladie d'Alzheimer qui ont offert une nouvelle perspective pour la compréhension de cette importante menace. Le Dr Amouyel est l'un des chercheurs principaux du projet international sur la génomique de la maladie d'Alzheimer (IGAP), qui vise à mettre en évidence par une collaboration planétaire la prédisposition génétique à la maladie d'Alzheimer. De 2002 à 2011, il a dirigé l'Institut Pasteur de Lille. Depuis 2008, il est le premier dirigeant de la fondation nationale française de recherche sur la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées, en plus de présider l'initiative de programmation conjointe sur les maladies neurodégénératives et la maladie d'Alzheimer en particulier (JPND). La JPND est le projet pilote de l'approche de programmation conjointe de la collaboration scientifique en Europe, l'union des efforts de nations pour s'attaquer à des défis dont la portée est trop grande pour un seul pays, comme la recherche de moyens de guérir les maladies neurodégénératives. La JPND mobilise 27 pays – 26 États membres et pays associés, et le Canada.


Janet Carbary

Chef des services financiers, One Mind for Research

Janet Carbary est la chef des services financiers de la fondation One Mind for Research. Ses antécédents dans l'industrie des soins de santé sont variés, portant à la fois sur la gestion organisationnelle et la planification stratégique. Janet compte plus de 25 années d'expérience au sein de systèmes hospitaliers des États du Texas, du Nouveau-Mexique et de Washington, années au cours desquelles elle a occupé des postes de direction en finances et en gestion, dont : chef des services financiers, chef de l'exploitation et directrice générale. Elle a aussi effectué du travail supplémentaire pour un laboratoire clinique et une jeune entreprise médicale durable.

Janet a obtenu son baccalauréat ès arts en comptabilité de l'Université Eastern Washington et a fait du travail de cycle supérieur dans le cadre du programme de MBA à l'Université Gonzaga.


Dre Tarun Dua

Médecin, Département de la santé mentale et de l'abus de substances psychoactives, Organisation mondiale de la santé

La Dre Dua travaille comme médecin au siège social de l'Organisation mondiale de la santé, au Département de la santé mentale et de l'abus de substances psychoactives. Elle joue un rôle de premier plan dans l'étude des troubles neurologiques au Département, où elle a contribué à nombre des travaux dans le domaine. La Dre Dua a mené l'élaboration du rapport de l'OMS sur la démence en 2012, Dementia: public health priority. Elle a dirigé de nombreux projets clés du Département, comme le Guide d'intervention mhGAP pour lutter contre les troubles mentaux, neurologiques et liés à l'utilisation de substances psychoactives dans les structures de soins non spécialisées, le rapport mondial de l'OMS sur les troubles neurologiques (Neurological disorders: Public health challenges), de même que les Atlas de l'OMS dans le domaine des maladies neurologiques. La Dre Dua a coordonné l'élaboration des directives mhGAP pour les troubles mentaux, neurologiques et liés à l'utilisation de substances psychoactives, ainsi que des directives pour l'épilepsie néonatale, à l'aide de la méthodologie GRADE. Elle participe à la rédaction du volume sur les troubles mentaux, neurologiques et liés à l'utilisation de substances psychoactives du prochain numéro de Disease Control Priorities in Developing Countries, qui paraîtra en 2015. Elle participe aussi à la gestion de projets pilotes sur l'épilepsie dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, actuellement au Ghana, au Mozambique, au Myanmar et au Vietnam. La Dre Dua coordonne la révision de la CIM-10 sur le système nerveux, l'établissement d'estimations du fardeau de morbidité que représentent les troubles neurologiques, et la mise au point d'outils normatifs pour la mise en œuvre du Programme d'action : combler les lacunes en santé mentale (mhGAP) de l'OMS.


Dr Pierluigi Nicotera

Directeur scientifique de DZNE – Centre allemand pour les maladies neurodégénératives

Le Dr Pierluigi Nicotera est directeur scientifique et président du conseil exécutif du Centre allemand pour les maladies neurodégénératives (DZNE) à Bonn (Allemagne). Depuis 2010, il est aussi professeur titulaire dans le domaine de la neurodégénérescence à l'Université de Bonn (Allemagne). Le Dr Nicoreta a reçu de nombreux honneurs et prix, dont le Prix de conférencier du chancelier en neurosciences au Centre d'excellence en neurosciences de l'Université Louisiana State à la Nouvelle-Orléans (États-Unis) en 2013. Comme chercheur, il s'intéresse entre autres aux mécanismes moléculaires de la mort cellulaire, à la signalisation du calcium, ainsi qu'aux mécanismes du dysfonctionnement synaptique et de la neurodégénérescence.


Ronald C. Petersen

Président du conseil consultatif du NAPA et directeur du Centre de recherche sur la maladie d'Alzheimer de la Clinique Mayo

Titulaire d'un doctorat en psychologie expérimentale de l'Université du Minnesota, le Dr Ronald C. Petersen a obtenu un diplôme de l'École de médecine Mayo en 1980. Après son internat au centre médical de l'Université de Stanford, il est retourné à la clinique Mayo pour une résidence en neurologie. Puis, ont suivi des études postdoctorales en neurologie comportementale à l'Hôpital Beth Israel de l'École de médecine de l'Université Harvard, Boston, Massachussetts. En 1986, le Dr Petersen s'est joint à l'équipe de la clinique Mayo et a gravi les échelons pour accéder au rang de professeur de neurologie en 1996. En 2000, il a été nommé professeur Cora Kanow en recherche sur la maladie d'Alzheimer.    

Il travaille actuellement à la clinique Mayo comme directeur du Centre de recherche sur la maladie d'Alzheimer et de l'étude clinique sur le vieillissement. Il a signé plus de 450 articles évalués par les pairs sur les troubles de la mémoire, le vieillissement et la maladie d'Alzheimer. Il a publié quatre livres intitulés Memory Disorders, Mayo Clinic on Alzheimer's Disease, Mild Cognitive Impairment : Aging to Alzheimer's Disease et Mayo Clinic Guide to Alzheimer's Disease

Le Dr Petersen est l'un des titulaires du prix Metlife de 2004 pour la recherche médicale sur la maladie d'Alzheimer, et lauréat du prix Potamkin de 2005 pour la recherche sur les maladies de Pick et d'Alzheimer et les troubles connexes, décerné par l'Académie américaine de neurologie. Le Dr Petersen a aussi reçu le premier prix de l'Institut de recherche Ronald et Nancy Reagan en 2004 de l'Alzheimer's Association et le premier prix Leon-Thal du Lou Ruvo Brain Institute en 2007. En 2012, il a reçu le prix Khachaturian de l'Alzheimer's Association. Ses travaux de recherche portent actuellement sur le vieillissement normal, les troubles cognitifs légers et la maladie d'Alzheimer.


Sir John Williams

Chef des activités cliniques, chef des neurosciences et de la santé mentale, Wellcome Trust

Le Dr John Williams a d'abord étudié en neurosciences au National Institute for Medical Research, à Londres. Il a ensuite suivi une formation postdoctorale à Stanford et à Duke. En 1998, il a changé d'orientation et a entrepris une carrière en administration des sciences, se joignant au Wellcome Trust. Il a occupé diverses fonctions au sein de cette organisation. Il est actuellement chef des activités cliniques et chef des neurosciences et de la santé mentale.


Dr Robin Buckle (modérateur)

Directeur des programmes de sciences, Medical Research Council (MRC), Londres (R.-U.)

Le Dr Rob Buckle est directeur des programmes de sciences au MRC (en anglais seulement), et responsable des quatre commissions de recherche de l'organisme qui répartissent et surveillent la majorité de ses fonds de recherche. Les quatre commissions du MRC procèdent à l'affectation d'un budget annuel de 170 M£ à l'appui de la recherche dans les universités et au NHS.

Rob est aussi chef de thème pour la recherche en neurodégénérescence au MRC et membre du groupe interagences des champions de la recherche sur la démence qui aide à orienter la stratégie nationale du R.-U. dans le cadre du Dementia Challenge du premier ministre (en anglais seulement). À l'échelle internationale, Rob fait partie du conseil de gestion de l'initiative de programmation conjointe de l'UE sur les maladies neurodégénératives (JPND (en anglais seulement)), et il a été le premier responsable de la mise en œuvre du plan stratégique de cette initiative publié en 2012. Il fait également partie du groupe de surveillance de l'initiative des centres d'excellence en neurodégénérescence (COEN (en anglais seulement)). Rob est également directeur de la UK Regenerative Medicine Platform (en anglais seulement), un programme interagences de 25 M£ lancé en 2012.

Date de modification :