Le lauréat 2012 du prix Bhagirath-Singh de début de carrière en recherche en maladies infectieuses et immunitaires

Dr Simon Rousseau
Professeur adjoint
Département de médecine
Laboratoires Meakins-Christie
Université McGill
Montréal, Québec

Les intérêts de recherche de Dr Rousseau

Les infections représentent la principale cause de mortalité et de morbidité chez l'homme. Tout au long de l'évolution, l'interaction hôte-pathogène s'est complexifiée et a résulté en une adaptation des deux côtés. Les recherches de Dr Rousseau portent sur les mécanismes de signalisation intracellulaire de l'hôte permettant à celui-ci de détecter et de combattre les infections dans les voies respiratoires. Le Dr Rousseau travaille présentement sur la fibrose kystique et tente de mieux comprendre le rôle des infections chroniques dans la destruction du tissu pulmonaire dans cette maladie. Le Dr Rousseau a trouvé que la réponse envers les infections était plus grande chez les cellules épithéliales des voies respiratoires lorsque la protéine CFTR (Cystic fibrosis transmembrane conductance regulator) était absente, ce qui indique que cette protéine pourrait contribuer à l'inflammation nocive responsable de la destruction du tissu pulmonaire à long terme. Une prévention de cette réponse accrue pourrait ralentir l'inflammation, retarder le besoin d'une transplantation et prolonger l'espérance de vie des personnes atteintes de fibrose kystique. Le Dr Rousseau porte son attention sur des voies de signalisation spécifiques qui peuvent diminuer l'inflammation induite par Pseudomonas aeruginosa sans affecter le système de défense de l'hôte. Le Dr Rousseau espère que cette stratégie permettra d'identifier des cibles thérapeutiques qui, une fois modifiées pharmacologiquement, pourront diminuer l'inflammation excessive tout en conservant certaines fonctions cellulaires intactes menant à un déclin moins rapide des fonctions pulmonaires ou même de stopper ce déclin chez les patients atteints de fibrose kystique.

Date de modification :