Vidéo avec le Dr Lee

Essai pratique : améliorer les soins dans les unités néonatales de soins intensifs (UNSI)

Le Dr Shoo Lee et son équipe ont mis au point une nouvelle méthode : la pratique fondée sur les données pour l'amélioration de la qualité [Evidence-based Practice for Improving Quality (EPIQ)].

Le modèle EPIQ repose sur l'utilisation des connaissances existantes pour améliorer nos résultats.

Les chercheurs examinent les études actuelles et les pratiques dans les UNSI d'autres pays pour déterminer de nouvelles façons de prodiguer les soins.

Par exemple, le modèle EPIQ change le rôle des parents dans les soins des UNSI.

Dr Shoo Lee
Pédiatre en chef
Hôpital Mount Sinai

Nous avons mis sur pied un programme de soins intégrés à la famille dans l'unité néonatale de soins intensifs, où les familles font partie de l'équipe et offrent tous les soins à leur nouveau-né, sauf les soins intraveineux. Le rôle des infirmières consiste à donner de la formation aux mères, et non à donner des soins directs à leur bébé.

Le modèle de soins intégrés à la famille a obtenu des résultats fort prometteurs dans le cadre d'un projet pilote.

Nous avons constaté une nette amélioration des résultats. Le gain de poids a augmenté de 25 %, les taux d'infection et les erreurs de médication ont chuté de 11 % et de 10 % respectivement à 0 %, les bébés ont obtenu un congé de l'hôpital 10 % plus tôt, et les parents participant au programme étaient plus satisfaits.

Les chercheurs mettront maintenant à l'essai le modèle de soins intégrés à la famille dans le cadre d'un essai contrôlé randomisé se déroulant dans 16 hôpitaux.

Dans un autre projet du modèle EPIQ, les chercheurs se sont penchés sur l'entérocolite nécrosante dans les UNSI.

Il s'agit d'une infection qui peut entraîner la mort et qui atteint 7 % des nouveau-nés de faible poids à la naissance.

Nous avons découvert que l'incidence était très faible au Japon, soit 0,5 %. Nous avons donc envoyé une équipe au Japon pour voir en quoi différait l'approche.

Après avoir analysé toute cette information, de même que l'information issue de la littérature et de nos hôpitaux, nous avons décidé d'adopter un nouveau modèle de soins impliquant l'alimentation exclusive en lait maternel des nourrissons vulnérables dans les UNSI, conjuguée à l'alimentation rapide afin d'éliminer le goutte-à-goutte intraveineux et l'alimentation par intraveineuse le plus tôt possible.

Au cours d'une période de deux ans, cet ensemble de traitements nous a permis de réduire de 10 % à 1 % l'incidence de l'entérocolite nécrosante dans deux hôpitaux où ce projet a été mis à l'essai, et le taux est demeuré le même deux ans plus tard. Voilà donc une stratégie que nous adopterons partout au pays.

Les chercheurs établissent des banques de lait maternel partout au pays afin d'assurer des réserves stables pour les bébés des UNSI.

Les leçons tirées des collaborations et les avantages obtenus en apprenant les uns des autres sont énormes. Et ces leçons peuvent être appliquées ailleurs dans les soins de santé, au pays et à l'étranger, pour que le modèle EPIQ puisse servir à améliorer les soins dans l'ensemble du système de santé.

Date de modification :