Cadre d'engagement des citoyens des IRSC – Section quatre : Conclusion

Retourner à la table des matières ]

La mise en oeuvre fructueuse du Cadre d'EC des IRSC permettra à l'organisme de jouer un rôle directeur au Canada en obtenant la participation d'un groupe diversifié de citoyens et en faisant des partenaires. En allant au‑delà des intervenants typiques pour faire participer également le grand public à des possibilités de dialogue, de débat et de collaboration, les IRSC s'assureront que leurs priorités et politiques tiennent compte des besoins des Canadiens.

Des mécanismes de rapport qui permettront de suivre et de résumer les résultats des activités menées par tous les instituts et les directions seront d'importants outils qui serviront à évaluer de façon continue l'efficacité des efforts des IRSC et qui aideront à affiner le Cadre et les ressources connexes. Un cadre d'évaluation constituera une ressource importante pour mesurer les efforts faits en vue d'engager les citoyens et pour démontrer aux IRSC et aux citoyens la valeur de la participation aux activités.

Les citoyens veulent participer aux travaux de ces derniers par des processus qui favorisent le dialogue et des pratiques de prise de décision en collaboration. Les citoyens réagissent à une « transition qui s'opère depuis une 10 à 15 ans, soit le passage d'un modèle de gouvernance verticale à un modèle de gouvernance horizontale, lequel consiste à gouverner au moyen de réseaux de politiques publiques, y compris les secteurs public, privé et bénévole. Si ce changement a eu lieu, c'est parce que les gouvernements ont compris que l'on prend de meilleures décisions lorsque les personnes concernées sont consultées »25. Intégrer ces voix représentera un défi, et exigera l'engagement et la participation de tous les secteurs des IRSC, y compris la haute direction, pour mettre en place les programmes et les initiatives qui feront en sorte que ce cadre passera de vision à réalité. Le succès offre de grandes satisfactions, mais les citoyens, les spécialistes et les dirigeants ont une importante chance d'apprendre les uns des autres par une participation légitime et responsable.

Les IRSC ont jeté les bases d'un EC qui a évolué naturellement. Le présent cadre s'inspire des nombreuses activités d'EC, si variables soient‑elles, qui existent déjà aux IRSC. En misant sur les forces actuelles et en prenant des mesures réalistes, les IRCS saisiront une occasion d'aller de l'avant avec l'EC pour prendre leur place sur la scène mondiale et s'assurer que la recherche financée trouve un écho chez les Canadiens afin d'améliorer leur santé et de renforcer le système de soins de santé canadien. Les mécanismes existent peut‑être déjà aux IRSC, mais une nouvelle façon de penser est nécessaire pour assurer l'inclusion et la juste représentation des citoyens dans les structures de prise de décision et les programmes de recherche de l'organisme.


  1. Susan D. Phillips, Michael Orsini. « Mapping the Links: Citizen Involvement in Policy Processes ». Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques (2002).
Date de modification :